conseils > magazine 008

Anglais ou allemand...

...quelle langue privilégier pour travailler en Suisse?

Inutile de rappeler que la maîtrise d'une langue étrangère représente un atout considérable pour te démarquer sur le marché de l'emploi. Cela témoigne de ton ouverture d'esprit, de ta soif d'apprendre et de tes aptitudes en communication. A la question de savoir s'il est préférable de connaître la langue de Goethe ou celle de Shakespeare, il n'existe pourtant pas de réponse catégorique. Selon le secteur ou l'entreprise ciblés, les exigences diffèrent. Tes qualités personnelles et ta capacité à apprendre une nouvelle langue détermineront également ton choix.

Te renseigner sur le secteur ciblé Si le domaine dans lequel tu recherches un emploi s'oriente vers l'international, mieux vaut à priori privilégier l'anglais, qui sera sans doute utilisé au sein de l'entreprise. Le fait qu'une société siège en Suisse alémanique ne signifie pas que les recruteurs préféreront automatiquement l'allemand. Dans la plupart des environnements professionnels, il est apprécié que les collaborateurs puissent communiquer entre eux en s'appuyant sur un idiome commun. Cela dépend toujours du fonctionnement interne, ainsi que de la clientèle visée. En décryptant une annonce, tu devrais pouvoir te faire une idée sur les exigences en matière de langues. Si tel n'est pas le cas, il importe de te renseigner avant d'adresser ton dossier de postulation. Parcours le site Internet de l'entreprise, questionne des personnes de ton réseau susceptibles de connaître le secteur ou adresse-toi directement aux recruteurs.

Te profiler sur le marché

Si l'anglais s'impose dans le monde des affaires et de la communication internationale, le choix d'une langue est également conditionné par les spécificités du pays. Or, l'allemand se profile en Suisse comme une grande langue véhiculaire.

Une étude réalisée à l'université de Genève révèle par ailleurs que la maîtrise de l'allemand entraîne un salaire plus élevé que celle de l'anglais sur le marché suisse romand. En raison du vaste élan vers l'anglais, plébiscité au détriment de l'allemand, les candidats de langue maternelle française maîtrisant l'allemand sont d'autant plus appréciés qu'ils se font rares sur le marché.

Suivre tes penchants

Un autre facteur doit entrer en considération lors du choix: les affinités naturelles pour l'une ou l'autre des deux langues. D'aucuns se plaignent de l'austérité grammaticale de l'allemand ou au contraire de l'impossible prononciation de l'anglais. Il est aussi courant d'entendre que l'allemand nécessite plus d'efforts et de temps pour être assimilé, alors qu'il est facile d'atteindre rapidement le niveau requis en anglais. Cela ne va pourtant pas de soi pour tout le monde. Au final, ton attrait pour l'anglais ou l'allemand doit aussi entrer en compte dans tes choix professionnels.

En bonne place sur le CV

Enfin, quel que soit ton niveau en allemand et en anglais, indique-le clairement. N'oublie pas de mettre en avant tes éventuels séjours linguistiques; ils sont très appréciés des recruteurs. Mais évite de mentir sur ton véritable niveau, car on ne manquera pas de te tester lors de l'entretien d'embauche. Si ton interlocuteur devait constater un manque d'honnêteté, cela serait probablement considéré comme éliminatoire. Même si la maîtrise de l'une de ces deux langues correspond la plupart du temps au minimum requis, mieux vaut assumer tes lacunes et t'appliquer à démontrer ta motivation à te perfectionner.

 
 
powered by [kesako]