conseils > magazine 008

Etre au chômage ne signifie pas fainéanter!

La course aux obstacles des candidatures

Paresser et profiter de l'assurance-chômage? Ce n'est pas si simple. Seule la recherche d'emploi active te permet de toucher une indemnité de chômage. Il convient alors de respecter un bon nombre de directives.

Ne rate pas l'inscription

Tu es uniquement considéré comme étant au chômage une fois que tu t'es inscrit, et ceci au mieux avant d'avoir terminé tes études. Selon le canton, cela se fait auprès de la commune ou auprès de l'office régional de placement (ORP). Il faut y apporter ta carte AVS, une carte d'identité, une attestation de domicile, ainsi que - pour les citoyens étrangers - l'autorisation d'établissement ou le permis de séjour. Lors de l'inscription, tu choisis une caisse de chômage (CCH) compétente, à laquelle tu transmets chaque fin de mois les «données de contrôle» et «l'attestation de gain intermédiaire».

Coopération: clef de voûte

Une fois que tu t'es inscrit personnellement auprès de l'office compétent de ton canton, tu es invité à participer à une séance d'information organisée par l'ORP, à laquelle tu dois absolument te rendre. par la suite, ton conseiller personnel fixe des entretiens de conseil et de contrôle individuels, auxquels tu es également tenu de te rendre. Tu y apportes l'attestation concernant ta formation.

En outre, tu es soumis à l'obligation de coopérer. C'est-à-dire que tu es tenu de donner tout renseignement nécessaire aux offices compétents et d'annoncer dans l'immédiat tout changement en rapport avec ton indemnité de chômage (IC), à savoir obtention d'un gain intermédiaire, activité indépendante, maladie ou encore accident.

L'obligation de réduire le dommage impose que tu entreprennes toute activité acceptable en vue d'éviter et de diminuer ton temps de chômage.

Déjà avant d'être inscrit effectivement, tu dois t'efforcer de trouver un travail par une candidature convenable (pas d'offre spontanée). Tu dois pouvoir justifier tes recherches d'emploi mensuelles à l'ORP qui t'indiquera le nombre de candidatures à faire. En outre, tu es tenu d'accepter un poste «acceptable» dès que tu as une proposition.

Les solutions «acceptables»

En principe, tous les emplois sont considérés comme acceptables. Sont des exceptions les postes qui:

  • ne correspondent pas aux conditions de travail habituelles
  • ne prennent pas en considération convenablement tes aptitudes et tes activités habituelles
  • ne correspondent pas à ta personnalité (âge, santé, famille)
  • demandent un trajet de travail quotidien excédant 4 heures
  • rendent la réinsertion dans le métier plus difficile, si elle est en perspective
  • t'apportent un salaire inférieur aux 70% du gain assuré (sauf en rapport avec des paiements de compensation dans le cadre d'un gain intermédiaire)

Etant donné que tu présentes un gain assuré modeste en raison du temps de cotisation réduit (si tu n'as pas pu travailler pendant plus de 12 mois en raison de ta formation ou parce que tu as travaillé à mi-temps), le salaire est une raison peu pertinente pour refuser un emploi. Tu es jeune, n'as probablement pas d'enfants et tu n'as pas appris un métier concret. La seule raison possible pour refuser un poste serait alors un trajet trop long.

 
 
powered by [kesako]